Se transformer pour le mieux-être au jour d’aujourd’hui

Nous devons cesser de gérer des ressources humaines et commencer à soutenir les humains avec des ressources pour atteindre leur plein potentiel.

Avec les nombreux défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui, en particulier avec le périple de la COVID qui ajoute de l’huile sur le feu, le désengagement de la main-d’œuvre demeure élevé et les modèles d’affaire se font bousculer.
Récemment, j’ai écrit un blog indiquant qu’au fur et à mesure que le stress et le rythme de la vie professionnelle augmentent, les gens ont tendance à passer en état de survie plutôt qu’en mode stratégique et créatif, handicapant ainsi le plein potentiel de chacun. Les qualités d’un leader d’entreprise – un esprit stratégique, responsable et conscient de son impact sur la société – laissent place à un esprit menacé qui risque d’être moins efficace sur le plan cognitif et d’agir sur la défensive, à partir d’une vision plutôt à court terme.

Après 30 ans comme planificateur stratégique et consultant en gestion, j’ai réorienté ma carrière vers la croissance de Mindspace afin d’aider les organisations à naviguer dans ces temps difficiles en facilitant le développement de la résilience et le mieux-être psychologique autant sur le plan individuel que sur le plan organisationnel.

En 2019, j’ai été interviewé pour expliquer comment la pleine conscience et d’autres pratiques alliant le corps et l’esprit peuvent aider à transformer les organisations. En début d’année, j’ai co-écrit un article dans lequel nous discutons de l’évolution de la pleine conscience au travail.

Depuis, de nombreuses organisations telles que Sodexo, IA Groupe financier, Alayacare, CBC, Ubisoft et bien d’autres, expérimentent ou adoptent des pratiques de pleine conscience pour les aider à soutenir l’individu dans les moments difficiles et pour libérer le potentiel humain.

Au cours de la dernière décennie, chez Mindspace, nous avons offert des sessions d’introduction au mieux-être et à la pleine conscience ainsi que des parcours d’apprentissage pour des organisations de tailles et de domaines diversifiés.

Au cours de ces ateliers, nous expliquons, par le biais des neurosciences, les défis du fonctionnement de nos cerveaux et expliquons ses limitations dans ce nouvel environnement qui ne cesse de se complexifier. De plus, nous proposons des stratégies pour entraîner notre cerveau, comme nous le faisons depuis des décennies avec notre corps.

Un tel entraînement à la pleine conscience n’est qu’un début car les individus et les organisations sont actuellement mal équipés pour faire face au monde d’aujourd’hui qui se complexifie (VUCA). Nous assistons à des niveaux records de problèmes de santé mentale tels que l’augmentation du stress, l’anxiété, le manque de sommeil, la dépression, l’épuisement professionnel, une déconnexion sociale ainsi que des déficiences au niveau de la prise de décision.

Le développement de la pleine conscience chez les précurseurs est un excellent pas en avant. Cependant, pour vraiment nous adapter à notre nouvel environnement, nous devons pousser encore plus loin ces initiatives. Nous devons maintenant aller au-delà du développement des compétences individuelles et développer une culture organisationnelle qui encourage, soutient et fait preuve d’exemplarité sur le plan de la conscience de soi, de la présence, de l’autorégulation, de la quête de sens et de la compassion envers autrui, pour passer de l’intention à une réelle transformation de la culture.

Le moment est venu de développer le mieux-être psychologique comme une compétence stratégique, offrant un avantage concurrentiel durable, remettant l’humain à l’avant-plan de nos organisations.

Une approche structurée doit être déployée. Cette approche s’adapte au niveau de maturité de l’organisation en matière de mieux-être. Elle s’adapte également à l’objectif final souhaité, aux besoins des employés, aux programmes de développement, aux leviers et aux barrières existants.

Ci-dessous, voici un processus typique que nous utilisons pour passer d’une stratégie individuelle du développement du mieux-être psychologique à la transformation de la culture d’entreprise. Avec ce processus, nous visons à créer une culture dans laquelle les personnes incarnent un plus haut niveau de pleine conscience tout en étant en action.

EMBRACING NEW WAYS
OF BEING WHILE DOING

1. ENDORSE

Clarify the intent regarding well-being and mobilize key stakeholders.

2. ENGAGE

Plan, organize and launch the project and teams.

3. EXPLORE

“Hear the voice” to flesh out and expand on the initial constructs.

4. ENVISION

Operationalize the high-level vision and innovative solutions to best align the organization.

5. EMBODY

Plan and organize efforts to develop and implement targeted changes.

6. EVALUATE

Measure well-being, establish progress and confirm bottom line impact.

Pour survivre et prospérer dans ce monde VUCA, nous devons cesser de gérer des ressources humaines et commencer à soutenir les humains avec des ressources pour atteindre leur plein potentiel, tout en tenant compte de l’ensemble des parties prenantes avec lesquels ils interagissent.
Cela nous oblige à repenser nos systèmes, nos pratiques et nos rituels, construits au cours des dernières décennies, lorsque les humains n’étaient qu’au service de la productivité et de l’actionnaire.

La main-d’œuvre d’aujourd’hui est plus jeune, plus sollicitée, à la recherche d’équilibre et de sens. Nous devons de toute urgence commencer à réaligner nos organisations pour ramener dignité, conscience, présence et compassion au premier plan si nous souhaitons évoluer vers cette nouvelle ère, pleine de défis et de promesses pour ceux qui s’adapteront.

Discover More Articles